Pays fédéraux

États-Unis d’Amérique

Histoire

Les États-Unis d’Amérique (É.-U.) ont vu le jour après que les 13 colonies britanniques d’Amérique du Nord se soient rebellées contre la domination coloniale britannique au XVIIIe siècle. Après avoir formé une confédération et entamé une rébellion armée en 1775, les 13 colonies ont déclaré leur indépendance sous le nom d’États-Unis d’Amérique en 1776. La victoire dans la guerre d’indépendance américaine n’a cependant pas résolu tous les griefs et, peu après l’obtention de l’autonomie, l’absence d’un gouvernement central fort a exacerbé diverses tensions et différences qui menaçaient de déchirer les États. En février 1787, une convention de délégués des États se réunit à Philadelphie pour proposer un plan de gouvernement. Le produit de cette convention, la Constitution des États-Unis, consacre les concepts du fédéralisme et décrit les droits et les responsabilités des gouvernements des États et des États par rapport au gouvernement fédéral.
L’adoption de cette forme de gouvernement fédéral ne satisfait pas les anti-fédéralistes qui s’opposent au renforcement du gouvernement central, ce qui entraîne un conflit autour de la ratification de la Constitution. Pour apaiser ces inquiétudes, un certain nombre d’amendements à la Constitution ont été proposés en 1789. Les dix premiers amendements, connus collectivement sous le nom de Déclaration des droits, garantissent un certain nombre de libertés individuelles, contrôlent une partie du pouvoir du gouvernement central dans les procédures judiciaires et limitent certains pouvoirs aux États et au public.

L’achat de la Louisiane en 1803 a permis d’accroître considérablement le territoire des États-Unis, ce qui a déclenché l’expansion vers l’ouest. La guerre de Sécession de 1861-1865, qui s’est déroulée principalement autour de la question de l’esclavage, a eu un impact critique sur le fédéralisme, car le gouvernement fédéral a affirmé sa responsabilité de défendre l’Union contre les velléités sécessionnistes des États confédérés.

Le fédéralisme a été redéfini par les deux guerres mondiales et l’émergence des États-Unis comme puissance mondiale dominante dans la seconde moitié du XXe siècle. Ces événements ont eu un impact sur la capacité du gouvernement fédéral, et de l’exécutif en particulier, à exercer l’autorité gouvernementale. Au cours de cette période, les pouvoirs de la présidence se sont considérablement accrus.

Structure

Les États-Unis sont une république constitutionnelle fédérale composée de 50 États, d’un district fédéral (Washington DC), d’un territoire incorporé (l’atoll de Palmyra) et d’un certain nombre de territoires habités et inhabités. Le président des États-Unis est à la fois le chef de l’État et le chef du gouvernement. Le président est à la tête du pouvoir exécutif, qui est indépendant du pouvoir législatif. Le pouvoir législatif est exercé par le Congrès bicaméral, composé du Sénat (la chambre haute) et de la Chambre des représentants (la chambre basse). Le pouvoir judiciaire est constitué de la Cour suprême et des tribunaux fédéraux inférieurs, dont le rôle est d’interpréter la Constitution américaine, les lois et règlements fédéraux et de résoudre les différends entre les pouvoirs exécutif et législatif.

Les gouvernements des États ont également une autorité importante dans leurs États respectifs. Les États individuels ont leur propre constitution et le droit de faire des lois dans des domaines spécifiques où le pouvoir législatif n’est pas la prérogative du gouvernement fédéral, à moins que le pouvoir de le faire ne soit refusé par la Constitution. Cela inclut des lois dans des domaines tels que l’éducation, le droit des contrats et la plupart des lois pénales. Les gouvernements des États, comme le gouvernement fédéral, ont des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Le pouvoir exécutif est exercé par des gouverneurs élus par le peuple, dont le mandat est généralement de quatre ans (bien que dans certains États, il soit de deux ans). Chaque État possède également son propre corps législatif, qui est bicaméral à l’exception de celui du Nebraska, qui est unicaméral.

La Constitution des États-Unis a été modifiée 27 fois depuis 1789, et son système fédéral a été reproduit par d’autres pays dans le monde. La Constitution est cependant restée un sujet de contestation, notamment en ce qui concerne la répartition des pouvoirs entre Washington et les États. Le rôle croissant du niveau fédéral de gouvernement dans la sécurité depuis les attaques du 11 septembre 2001 est un sujet de controverse important. Les mesures de contrôle des armes à feu, les dépenses de santé, les normes d’éducation et le débat sur la légalisation du cannabis sont d’autres questions pertinentes qui constituent des points de pression dans les relations entre le gouvernement fédéral et les États américains.

Forum of Federations